<<C’EST TOUT UN DÉFI>>

Le synchronisme tiendra les deux chefs d’orchestre bien occupés

 

Lévis Gilles Auger, chef de l’orchestre symphonique de Lévis(OSL) et Gino Cantin, <<chef d’orchestre >> des bombes de Pyromax, sont à finaliser les derniers détails pour présenter <<les feux de l’orchestres>>, le 17 août prochain, au Parc du Rigolet du quartier Saint-Romuald. Leur principal défi? S’assurer que musique et feux d’artifices soient synchronisés.

 

De l’aveu de Gino Cantin de Pyromax, toute la pression reposera sur les épaules du maestro Gilles Auger. <<Je suis vraiment content de notre collaboration avec M. Auger. Il est vraiment professionnel. Ce qu’on lui demande, ce n’est pas facile!>>, ajoute M. Cantin. En fait, maestro Auger devra diriger ses musiciens avec, dans l’oreille, un métronome qui marquera le temps. Ainsi, la musique pourra suivre le rythme de lancement des pièces pyrotechniques. Rythme qui sera déjà établi électroniquement. <<C’est un concept à l’essai pour minimiser les erreurs. Nous sommes, à ma connaissance, les premiers à essayer cette façon de faire>>, explique M. Cantin en ajoutant qu’habituellement, ce sont les artificiers qui s’ajustent à la musique.

 

 

<<Les gens en auront plein la vue!>>

 

Le pont de Québec servira de toile de fond aux artificiers de chez Pyromax qui accompagneront de leurs milliers d’étoiles la musique de l’Orchestre symphonique de Lévis.

 

Article original